Ce tutoriel WordPress est entièrement gratuit.
Merci de désactiver votre bloqueur de pub ! =)

Structure: contenu + thème + plugins

WordPress sépare le contenu de son affichage. D'un côté : l'administration pour écrire le fond. De l'autre : les thèmes pour jouer sur la forme. Entre les deux : les plugins.

Côté pile  : le contenu

De base, un WordPress permet de poster 3 types de contenu :

Il exsite aussi un 4e type de contenu : les Liens. C’est ceux qui s’affichent dans la blogoliste par exemple. Ils ont un nom, une URL, une description, une catégorie (à ne pas confondre avec les catégories de Post), des méta-données… Il n’y a pas grand chose à savoir et je ne les utilise jamais. Allez plutôt lire la doc officielle si vous comptez les utiliser.

Pour ne pas se perdre entre une Page WordPress et une page web (par exemple), je m’efforcerai de mettre une majuscule à « Page » lorsque je parlerai du type de contenu WordPress, « page » sinon.
Je parlerai donc d’une page d’accueil home.php, mais de la Page « A propos » page.php.

Post

Le Post (ou « billet » en français), c’est le nerf de la guerre dans WordPress. A la base, WordPress est un moteur de blog, donc forcément, les Posts en sont la principale feature.

Que peut donc principalement contenir un Post ?

Il existe d’autres informations facultatives :

Ceci n’est bien évidemment pas une liste exhaustive des informations qu’un Post peut détenir mais ceci correspond à celles dont vous aurez principalement besoin.

Page

La Page sert à publier du contenu statique, c’est-à-dire hors du flux chronologique des Posts. L’exemple-type est la Page « A propos » qui décrit l’objet du site.  Vous pouvez aussi avoir comme Pages le Copyright, les mentions légales, le formulaire de contact…

Côté technique, une Page est quasiment identique au Post, à savoir qu’elle possède aussi un titre, un ID, du contenu HTML, un auteur, une date…

Une Page n’a pas :

Une Page a en supplément :

Paramètres

Dans les paramètres WP, vous pouvez définir les méta-données du site, avec notamment :

Côté face : le thème

Après avoir entré votre contenu dans l’administration, WordPress se charge de l’afficher sur votre site en utilisant un thème. Il est obligé d’utiliser un thème, et un seul ! Vous pouvez choisir lequel via l’administration dans « Apparence -> Thèmes ».

Par défaut, WordPress est livré avec 4 thèmes dont Twenty Fourteen et le nouveau Twenty Fifteen.

Un thème, c’est quoi ?

Un thème, c’est un dossier que l’on place dans wp-content/themes. Il contient :

Nous verrons dans la leçon suivante le rôle exact de chaque template.

Côté tranche : les plugins

Si les fonctionnalités de WordPress ne vous suffisent pas, il est possible d’en ajouter en installant des plugins créés par des développeurs.

Il en existe des milliers et concernent le SEO, les formulaires de contact, la navigation, la galerie d’images, les modules de partage… Ils peuvent s’appliquer au backend (l’administration) ou au front-end (le site), ou aux deux.

Un plugin, c’est quoi ?

Un plugin, c’est aussi un dossier mais que l’on place dans wp-content/plugins. Il contient principalement des fichiers PHP, mais peut aussi avoir des feuilles de style, des images, du JS…

En somme, les thèmes sont pour les web designers, les plugins pour les développeurs. Et WordPress pour tenir la chandelle.